Eglises et chapelles
   Réduire
L’église paroissiale Saint-Léonard

L’église paroissiale Saint-Léonard

Consacrée à saint Léonard, l’église paroissiale de Bosses constitue l’un des premiers exemples d’architecture néogothique en Vallée d’Aoste, témoin ses piliers cantonnés qui soutiennent des arcs en ogive. Elle fut en effet construite entre 1860 et 1861, sur le site d’une ancienne chapelle du début du XIVe siècle. A partir de la fin du XVIIe siècle, cette dernière était devenue un lieu de pèlerinage où les fidèles venaient invoquer le saint pour obtenir la guérison des paralytiques et des estropiés. A l’origine, la chapelle de Bosses dépendait de la paroisse de Saint-Rhémy : la paroisse de Bosses ne fut en effet constituée que le 1er avril 1824. L’édifice actuel est construit sur un plan à trois nefs, avec des absides circulaires, et ses parois sont décorées de fresques réalisées en 1862 par le peintre d’Ivrée, Giuseppe Stornone. Le grand autel en bois peint, tout comme les chandeliers et la croix d’autel, sont de style néogothique et s’harmonisent avec l’architecture de l’église. L’autel du XVIIIe siècle de la chapelle latérale droite, en bois gravé et doré, est particulièrement intéressant.

L’église de Saint-Rhémy

L’église Saint-Laurent

Sise au cœur du bourg de Saint-Rhémy, l’église Saint-Laurent est un véritable joyau. Reconstruite en 1784, sur des fondations paléochrétiennes, elle comprend trois nefs, décorées – tout comme les parois de l’église paroissiale – par les frères Stornone d’Ivrée, en 1898. C’est également à ceux-ci que l’on doit le tableau représentant la Vierge, entourée des anges et de saint Rhémy, patron du village, qui orne le précieux grand autel baroque en bois gravé, peint et partiellement doré. L’église possède aussi deux prie-Dieu à armoire : l’un est en noyer et remonte au XVIIIe siècle, l’autre, en érable, date du XIXe siècle et est doté d’une petite porte gravée. Autre élément remarquable, le baptistère en bois du XVIIe siècle, où ont été baptisés tous les habitants du village.

Les chapelles
 
Chapelle Saint-Michel

Le but des processions annuelles est la chapelle Saint-Michel, construite en 1663, à Artanavaz. Il semble qqy’à cette occasion, le prêtre plongeait la croix dans la fontaine, plus ou moins profondément selon qu’il voulait faire pleuvoir abondamment ou non.

Enfin, près du site de l’ancien hôpital de Fonteintes, se dresse aujourd’hui une chapelle dont fait état un document de l’évêché datant de 1633 et décrivant son mauvais état de conservation. L’on peut donc supposer que l’édifice actuel a été reconstruit au XVIIe ou au XVIIIe siècle. A l’intérieur, l’on peut admirer des peintures du XVIIe siècle représentant les saints Ambroise, Augustin, Jérôme et Grégoire le grand.

Les processions...


Torna al menù di accesso rapido